[youtube=http://www.youtube.com/v/pxMqSdgB-uA?version=3]

  • Vous vous ennuyez sur Google+ ?
  • Vous trouvez que Twitter est sans intérêt ?
  • Vous êtes en guerre idéologique contre Facebook ?
  • Vous voulez un réseau social alternatif et qui ne nécessite pas d’être initié aux technologies du web ?

Unthink (http://unthink.com, en phase d’invites) est (peut être) pour vous.

Mais attention, Unthink n’est pas un énième réseau social. Non, c’est une “révolution sociale” .

En effet, les fondateurs de ce réseau social (dont fait partie un ancien Chief Technology Officer de Facebook, Adam d’Angelo) se proposent d’apporter la solution à tous les problèmes de facebook (entres autres, monétisation abusive basées sur les contenus uploadés par les utilisateurs, refontes à n’en point finir, violations de la vie privée, changements des termes de service en toute subrepticité … ) en se basant sur les besoins des utilisateurs des réseaux sociaux pour proposer une solution qui “libérera leur potentiel extraordinaire”.

Et comme la vidéo ci dessus le montre, Google+ aussi n’est pas épargné, Unthink voulant aussi vous libérer du carcan des géants du web qui se battent pour contrôler votre vie privée (sur internet).

Personnellement, je pense que ce projet porte en son sein une contradiction: à quoi sert cette campagne virale, que personnellement je trouve d’assez mauvais goût (it’s FU Time, it’s my turf, all you greedy giants fighting over my turf, the gig is up…comme dirait the miz , really?!?! sans compter que je trouve le nom ‘unthink’ un peu puéril), si ce n’est prendre la place de facebook, google+ et devenir un géant du web social ?

Qui plus est, personnellement je pense qu’on gagne plus à présenter ce qu’on fait qu’à détruire la concurrence : on ne compte le nombre d’ipad killers qui n’ont pas connu le succès escompté par leurs créateurs.

Enfin, je me demande comment on peut obtenir sa liberté (traduit de ‘break free’) en étant sur un réseau social qui, tout le monde en conviendra , est par une source de dépendance au web et aux ordinateurs

Et de vous à moi, je plus intéressé par lift.