Après plusieurs nuits blanches à composer avec les fichiers xml et phtml de Magento,  je me suis décidé à passer à Prestashop, des amis m’ayant vivement recommandé ce CMS sur la base des arguments suivants :
1 – Prestashop propose moins de fonctionalités que Magento, et est donc plus facile à gérer/administrer
2 – Il a la réputation d’être moins lourd que Magento, et moins exigeant en ressources systèmes du serveur,
3 – Mais surtout…le processus de création de déclinaisons de produits sous  Prestashop et sous Magento , c’est le jour et la nuit.

Je me suis donc lancé sans hésiter . L’installation sur MAMP a été plutôt rapide, mais après avoir renommé le dossier contenant les accès au backend, je me suis retrouvé face à une erreur 500.
Capture d écran 2012 02 16 à 17 20 17
Une fois l’impression des erreurs activée (ligne 29 du fichier config.inc.php , dans le dossier config – en remplaçant @ini_set(‘display_errors’, ‘off’); par @ini_set(‘display_errors’, ‘on’); ), le message  d’erreur suivant s’est affiché :

Warning: require_once(/Applications/MAMP/htdocs/prestashop/admin/init.php) [function.require-once]: failed to open stream: No such file or directory in /Applications/MAMP/htdocs/prestashop/admin/header.inc.php on line 21Fatal error: require_once() [function.require]: Failed opening required ‘/Applications/MAMP/htdocs/prestashop/admin/init.php’ (include_path=’.:/Applications/MAMP/bin/php5.2/lib/php’) in /Applications/MAMP/htdocs/prestashop/admin/header.inc.php on line 21

Bref, un appel à un dossier (admin) qui n’existe plus, pour des raisons que seul prestashop connaît…. de quoi modérer mon enthousiasme et me faire envisager un retour à Virtuemart ou à Simple Caddy. Toutefois, après quelques minutes de recherche sur Google, j’ai pu trouver la marche à suivre pour résoudre ce problème.
C’est tout bête, il suffit de… Re-démarrer MAMP.
Le problème vient d’apc for php,  un greffon de MAMP : il met en cache les « require_once », ainsi que ‘include_once », et ne prend pas en compte les changements de noms de dossiers. Arrêter, puis démarrer une nouvelle session de MAMP permet donc de remettre son cache à zéro.
SInon, en dehors de cela,  Prestashop est, pour l’instant, facile d’accès : j’ai pu trouver une bonne base pour les thèmes et je pense le conserver pour les projets de e commerce à venir.

Jean Luc Houedanou