La marque Blackberry est le parangon de la fiabilité en ce qui concerne la réception, l’autonomie de la batterie et l’envoi d’emails et la gestion des évènements sur smartphone.

… dis donc, mooosieur, il faudrait éteindre le mode fanboy…

Milles excuses…c’est juste qu’en tant qu’utilisateur de Blackberry (du Pearl au Curve, cela fait plus de 3 ans que je suis abonné aux terminaux de la marque canadienne) il m’arrive de plus en plus souvent de me sentir un peu, comment dire, en marge de l’innovation sur smartphone.

En effet, chaque fois qu’une nouvelle app est annoncée dans la presse tech, je suis quasiment sûr qu’une déclinaison pour Blackberry n’est pas prévue : en effet, RIM (la société derrière Blackberry) n’ayant pas su gérer les arrivées successives d’iOs, d’Android et de Windows Phone, l’App World, son marché d’applications est devenu un no mans land, où subsistent quelques des développeurs d’app, souvent payantes et destinées à des professionnels.

En d’autres termes, j’ai fait le deuil de l’idée d’un path, d’un instagram ou d’un angry birds sur Blackberry (Et oui, je sais qu’il existe des clones, parfois réussis – tels angry farm. Mais ce ne sont que des clones.). Tout comme j’avais fait le deuil de l’idée d’une app permettant de suivre la CAN 2013 sur Blackberry.

Mais ça, c’était avant de lire ceci .

d

Comme vous pouvez le lire ci dessus, l’app est encore en version version alpha. Quelques bugs pourraient donc se présenter lors de son utilisation. Personnellement, j’ai essayé sur un Blackberry 9700, os 5.0 (j’attends le Z10 pour faire une mise à jour) :

  • elle est un peu lourde au téléchargement (+2 Mo);
  • le lancement est long;
  • l’app a fait re-démarrer mon téléphone;
  • une fois l’app lancée, aucun curseur, donc aucun moyen de naviguer

Cela dit, j’aime bien cette dynamique de production de contenus opportuns qui est entrain de s’imposer chez les développeurs de ce pays : de plus en plus, la passion est train de se concrétiser en efforts de production, qui devraient se répercuter positivement sur le savoir faire général des développeurs ivoirien. Il y a donc fort à parier que la Côte d’Ivoire, va , toutes choses étant égales par ailleurs, se positionner favorablement au niveau des technologies mobiles sous régional d’ici à la fin de l’année 2013.

Pour télécharger African Cup 2013 (par AllDeny.net) c’est par ici.

Mise à jour : l’app est maintenant disponible sur App World.

Jean Luc Houédanou