A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

Ca fait maintenant 3 années que GoDaddy est mon premier choix en matière d'hébergement et noms de domaines. En plus de proposer des réductions sur une base quasi hebdomadaire, cet registrar propose des noms de domaine et des offres d'hébergement à des prix défiant toute concurrence, un cpanel intuitif et des fonctionnalités (mod page_speed, intégration parfaite des outils google ) avec une réelle ajourée.

Le problème est qu'il est devenu impossible d'ignorer les publicités de très mauvais goût fleurissant çà et pour vanter les mérites de la marque, qui très franchement, n'en a pas besoin. J'ai un seuil de tolérance à la "vulgarité/indécence subie à l'insu de mon plein gré" relativement haut (qualité requise si vous voulez vivre heureux et loin des frustrations inutiles), mais Bob Parsons et sa compagnie viennent de me prouver qu'on peut toujours aller plus loin dans la vulgarité.

Preuve ci dessous.

Soit.

Il semble que la vulgarité soit la carte sur laquelle GoDaddy mise pour le développement de sa marque.

Chacun ses méthodes.

En ce qui me concerne, cette vidéo viens me conforter dans ma décision de ne pas renouveler mon abonnement chez Godaddy. et de faire migrer dans les meilleurs délais mes clients chez un hébergeur plus responsable et mature (soit Fatcow, soit Dreamhost).

Et Forbes est du même avis que moi. Tandis que Wikipédia a changé de registrar.

C'est une décision mûrement réfléchie, confirmée par une expérience vécue l'année passée. En effet, à plusieurs reprises, j'ai (de la plus polie des manières) signifié mon refus à des clients potentiels de travailler sur leur mise en ligne et ce, à cause des produits qu'ils vendaient (un certain type de boissons, des produits dits de 'séduction', des sex-toys et un autre sujet trop abjecte pour le mentionner). Il va sans dire qu'en faisant cela, je ne me suis pas fait que des amis, et que j'ai perdu des marchés. Mais l'expérience m'a montré que l'argent ne fait pas le bonheur, et aussi que, contrairement à ce qui est prôné par tout un chacun sous nos latitudes, il ne fait pas taire la conscience.

Mais bon, à chacun sa vision du métier. En ce qui me concerne, je pense qu'il vaut mieux le faire en ayant une conscience apaisée.

Et, de vous à moi, Fatcow et Dreamhost sont de bien meilleures options pour continuer l'aventure...

Jean Luc Houédanou

 

1 commentaire:

Jonathan Thivierge a dit…

bravo pour votre courage!

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou