A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

Derrière les Municipales du Web, il y a Inpulsion, CaricActu et une idée est simple et bien pensée : permettre à ceux et à celles qui savent ce qu'ils veulent de faire connaître leurs idées et de défendre leur programme sur les réseaux sociaux . Le, ou la plus convaincant(e) (personnellement, je connais déjà le gagnant...) deviendra  alors le 'maire du web', soit celui qui sera alors en charge à la destinée de la commune virtuelle la plus étendue d'Abidjan.

Personnellement, je trouve le concept sympa. Mais bon, avouons le, ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Je veux dire par là que je suis habité par le doute en ce qui concerne le réel pouvoir ainsi que la représentativité de monsieur (ou madame) le futur maire du web ivoirien. Le déséquilibre entre la couverture sur les réseaux sociaux des attaques de Bingerville et de celles de Yopougon en début d'année me confortent dans cette idée que du côté d'Abobo ou de Yopougon, il y ait peu ou prou d'internautes au courant ou intéressés par ce projet.  Il y a donc de fortes chances que le maire du web ivoirien soit surtout le maire des deux plateaux, de la riviéra, de Cocody et, dans une certaine mesure, de Marcory.

Mais bon, j'espère me tromper. Au fond, le concept des "municipales du web" est une bonne idée qu'il faut soutenir mais surtout un projet inédit sur le sol ivoirien . Mais de grâce, ne faites pas de 'législatives du web ou des présidentielles du web' : ce projet est un terreau fertile pour des idées de projets plus utiles  pour les prochaines échéances électorales.

 Cliquez donc ici pour poser votre candidature   .

NB : La campagne commence le 19 avril 2013, et les votes le 26 avril 2013. 

Jean Luc Houédanou

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou