A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

On a tous vécu ce moment où un ou plusieurs clients font la sourde oreille lorsqu'on les invite à s'acquitter des frais relatifs au nom de domaine et à l'hébergement.
La tentation dans ces instants là est de mettre de côté toutes les considérations professionnelles, et de laisser le site web mourir de sa belle mort. 
N'en faites rien. 
En effet, il y a une probabilité que votre client soit dans une phase compliquée de sa vie, que l'activité que représentait le site web soit en crise profonde, ou qu'il ait perdu toute envie de faire des affaires - ça peut arriver. Il peut aussi avoir changé de priorités.
Toujours est il que, dans un cas comme dans l'autre, la marche à suivre en ce qui vous concerne est la suivante.
En effet, la non volonté du client ne doit pas être un facteur influant négativement sur le site web que vous avez développé, souvent après des heures et des heures de travail. En d'autres termes, les bonnes idées que vous avez eues en concevant tel ou tel site peuvent servir sur d'autres projets. Il serait quand même dommage de les mettre à la poubelle.
Ensuite, en tant que professionnel, vous êtes censé faire des sauvegardes toutes les mois, voire toutes les 2 semaines, ne serait ce que pour restaurer un site web hacké.
Qui plus est, les outils pour le faire sont gratuits et le processus de sauvegarde est, pour ainsi dire, automatisé. Ainsi :
  • Dans le cas d'un site web statique ou propulsé par un framework , DropMySite  vous permettra de sauvegarder tous les fichiers présents sur le serveur ftp;
  • Si le site est propulsé par un cms :  il est possible de sauvegarder un site web wordpress sur Dropbox. Idem pour Drupal . Pour Joomla, préférez Akeeba Backup
Jean Luc Houedanou

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou