A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]


Ma carte Africards étant périmée depuis peu, j'ai décidé d'essayer la carte visa "offerte" par ma banque pour régler mes transactions en ligne. Elle fonctionnait sans aucun souci, jusqu'au moment où j'ai essayé de m'en servir pour ouvrir un compte développeur google (afin de mettre en ligne une application Android sur laquelle je travaille actuellement).  L'aspect le plus étrange de cette histoire est que la même carte a servi pour acheter plusieurs apps sur le google play store.
A mon avis, le problème est que les cartes visa prépayées des banques ivoiriennes, ainsi que les cartes visa electron ont probablement un processus de vérification des données du payeru asynchrone : en termes plus clairs, les vérifications et les redirections qui permettent à Google de s'assurer que le compte correspondant à la carte est bon ne sont peut être pas faites en temps réel. Ce caractère asynchrone des transactions rend alors quasi impossible l'utilisation d'une carte de crédit d'une banque ivoirienne afin de s'acquitter des frais (25$) relatifs à l'ouverture d'un compte développeur de Google.
Ou ... Google n'a probablement aucune confiance dans les institutions financières ivoiriennes, à cause de la mauvaise réputation de ce pays en ce qui concerne la sécurité informatique.
Je ne suis pas en mesure de dire si, un jour, des transactions en temps réel seront implantées dans les infrastructures derrière les cartes visa des banques ivoiriennes.
Ou si l'action de la PLCC arrivera à faire disparaître la cybercriminalité en Côte d'Ivoire.
Espérons que ce sera le cas . En attendant, je continuerais à me servir de carte Africards.

Jean Luc Houédanou

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou