A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

image

C’est en cherchant, ce lundi, un moyen pour me défouler  – aviso m’ayant privé de connexion toute la journée  - que je suis tombé sur  Planet Defenders, un shoot em up en ligne, rythmé (et un peu dur)

Disons le tout de suite, il ne révolutionne pas le genre. Mais personnellement, je le trouve plutôt sympa, mais surtout j’apprécie vraiment le fait que bien qu’il ait été conçu par des développeurs ivoiriens – zgamesoft –  ce jeu ne vous lance pas toutes les 2 secondes son “africanité” au visage .

Dû fait même, le public cible n’est plus restreint au seul continent africain et à ceux et celles qui se sont pris de sympathie pour l’Afrique.

Quant à ce qui concerne le côté novateur , je pense humblement qu’il n’existe pas mille et une manières de concevoir un shoot’em up : on peut avoir recours soit à un scrolling de gauche à droite, soit un scrolling de bas en haut, soit une vue en 3d isométrique sur lesquels défileront des sprites, et des power ups  . Bien sûr, on peut évoquer deux exceptions à cette règle pour l’invalider : Space Harrier, ou le protagoniste est une sorte de  guerrier de l’espace (dans mon enfance, au quartier, on l’appelait le chevalier du ciel) et … ce grand n’importe quoi dénommé Cho Aniki – que je vous conseille de ne pas chercher à découvrir ( sous peine de subir des dommages cérébraux irréversibles ) .

Planets Defender se positionne bien dans la masse de shoot’em up en ligne existant sur le web, et ce n’est qu’en observant le masque du logo de la boîte qu’on se rend compte que le jeu a été programmé au pays de Didier Drogba. C’est une mentalité à saluer : en matière de TICs, personne ne soucie de votre nationalité, on vous demande juste d’être bon.

Cliquez ici pour l’essayer.

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou