Lorsqu’il s’agit de smartphones, j’appartiens à la vieille école, soit celle de la fidélité, celle qui préfère réparer plutôt que troquer. C’est donc un peu la mort dans l’âme que j’ai dû me résoudre à mettre sur le marché mon téléphone – un samsung galaxy grand 2- qui, après 2 ans de bons et loyaux services, n’avait plus de vibreur, plus d’appareil photo, ni d’autonomie respectable et encore moins de capacité à fonctionner sans plantages inexpliqués . 
Je ne suis pas exigeant et un téléphone avec Android et 2 cartes sim suffit largement à faire mon bonheur :  Mon choix s’est porté sur l’infinix hot note – un téléphone chinois conçu par la compagnie anciennement connue sous le nom de Sagem . Etant donné qu’il se vend un peu partout sur les bords de la lagune ébrié et que sa réputation de téléphone ‘chinetoc’ lui colle à la peau, j’espère que ce petit article aidera monsieur madame tout le monde à savoir ce téléphone lui convient.
Mais avant, petit verbiage en jargon technico-geek pour les « experts » : 
OS : Android Kit Kat, avec la possibilité d’installer Lollipop
Ecran : 5.5″ IPS LCD multi touch capacitif avec résolution de 1280 x 780 et une définition de 267 ppi
Processeur : Mediatek MT 659
Memoire : 1GB de Ram
Espace de stockage:  16 GB
Camera arriere : 8 mp, avec autofocus ( mais pas de stabilisation d’images )
PS : oui, on peut le rooter. Très facilement (avec KingoRoot) .

The Good

  • Ce téléphone a une autonomie fantastique : avec le récepteur wifi allumé, la luminosité réglée à 50 % et des emails/conversations qui arrivent toutes les heures, le téléphone tient une journée et demie . Une journée, voire moins si j’utilise la 3G. J’en suis maintenant au point où je peux me permettre de laisser mon Powerbank à la maison;
  • Côté téléphonie, rien à dire;
  • Une fois le téléphone mis à jour vers Lollipop/ Android 5, l’interface utilisateur est une vraie réussite;
  • Le téléphone dispose d’une fonctionnalité « mode inadvertance » qui permet de verrouiller automatiquement l’écran lorsqu’on le met dans la poche. C’est utile;
  • En tapotant deux fois sur l’écran du téléphone en veille, on peut l’allumer . C’est bien pensé ;
  • Le « fast charging », soit le système de charge éclair tient bel et bien ses promesses : il faut tout au plus deux heures pour recharger la batterie du téléphone;;
  • L’appareil photo arrière  (8 MP) prend des bonnes photos, lorsque les conditions de luminosité sont bonnes;

    Il gère également bien lorsqu’il s’agit de macro (avec un beau flou d’arrière plan);

  • Les vidéos sont bonnes, quelques soient les « conditions de tournage »
  • L’appareil frontal (2mp) prend des clichés moyens : amateurs de selfies, passez votre chemin;
  • Enfin, il semblerait qu’en utilisant un accessoire usb OTG, le portable puisse faire office de Powerbank et servir à charger d’autres dispositifs – mais il faudrait que je vérifie cela ;
The Bad

  • Eu égard au positionnemment milieu de gamme de l’appareil, la vitre avant n’est pas certifiée Gorilla Glass – prévoyez d’investir dans une protection ‘antichoc’ et évitez de le faire tomber ( à ce sujet, la face arrière du téléphone est quelque peu glissante . Prévoyez également d’acheter une coque antidérapante);
  • Impossible de personnaliser la fonction « draw to wake up » (en gros, dessiner un symbole sur l’écran pour lancer l’app correspondante) et celle ci fonctionne au mieux une fois sur deux ;
  • Mon application de photographie préférée – A Better Camera – ne fonctionne tout simplement pas avec ce téléphone;
  • Les bureaux XUI (pour les Infinix Hot Note tournant sous Lollipop) et Launcher 3 (pour ceux qui fonctionnent sous Kit Kat) sont plutôt limités en termes de personnalisation : il est impossible d’utiliser son propre set d’icône. Pire, Launcher 3 ressemble à une (mauvaise)  imitation d’iOS 7;
  • Il n’y a pas de fonction de stabilisaiton d’images dans l’appareil photo, et les vidéos sont au format 3gp;
The Ugly
  • Dans Launcher 3, il y a de toute évidence une fonctionnalité qui empêche de mettre un autre launcher (Nova, Apex, Arrow) en tant que bureau par défaut;
  • Le portable vient avec son lot d’apps installées en usine – certaines utiles, tels WPS Office, xClub ou CarlCare , d’autres dispensables – Xender, Slots  – et d’autres que je n’hésite pas à qualifier de blotware – PalmPlay, PalmChat;
  • Le lecteur de musique natif du téléphone fait pâle figure face à la concurrence;
  • La batterie est inamovible : en d’autres termes, le jour où la batterie rend l’âme, vous êtes bon pour acheter un nouveau téléphone;
  • Pas 4G – mais bon, en Côte d’Ivoire on peine à atteindre les standards de la 3G ;
En conclusion
Très bon rapport qualité prix, peut être l’un des meilleurs téléphones Android actuellement disponibles pour ceux et celles qui souhaitent se connecter sans se ruiner .