A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je n'ai presque jamais utilisé iWork . Certes, je l'ai installé et joué un peu avec - lorsque j’étais dans ma phase « tout sauf microsoft », mais au cours des années, ma préférence est allée à Open Office / Libre Office quand je travaille sur mon ordinateur et Google Drive lorsque je suis en déplacement. 

Ce n'est qu'après avoir installé la dernière version de Mac OS et m'être rendu compte que ma "version de démonstration" d'iWork avait été mise à jour et transformée en version complète (avec licence officielle) que je me suis décidé à utiliser la suite office d'Apple.

Voici donc mon compte rendu, qui, je l’espère , sera utile à ceux et celles qui se demandent si ils doivent acheter iWork.

Pages 

J’écris beaucoup de documents - des guides d'utilisateurs, des rapports , etc. - et j'ai besoin d'un outil me permettant de le faire de la façon la plus efficiente possible - c’est à dire sans fautes d’orthographe et en me permettant de faire les mises en forme nécessaires le plus rapidement possible .  

Force est de constater que Pages n'est pas le meilleur choix pour cela, à cause de sa complexité d'utilisation ( relativement à Office Writer ou Word). Par exemple, là où un simple clic sur une icône suffit pour copier une mise en forme et la reproduire sur Word, Pages vous demandera d'ouvrir un menu, de sélectionner la dite mise en forme, de sélectionner le bout de texte à mettre en forme puis d'appliquer la mise en forme . Le même genre de processus est présent lorsqu'il s'agit d'importer des images, ou encore de les placer dans le texte. 

Ceci étant dit, mon jugement est probablement biaisé, à cause du fait que j’ai pris l’habitude de travailler sous Word et sous Libre Office Writer.  Je pense que quelqu’un qui débute sur Pages aura peut être moins de difficultés à s’y habituer.

Ceci étant dit, Pages a quand même quelques points positifs : il est bien plus rapide que Word et Libre Office mais surtout il permet de faire des mises en forme bien plus avancées que ce que Writer ou Word vous permettront de faire . Pour ceux qui en doutent, jetez un coup d’oeil aux modèles de flyers et de prospectus proposés lorsque le programme se lance.

Donc, pour ceux qui se posent la question, la réponse est oui, achetez Pages. Et prévoyez d’installer Libre Office également, dès fois que  vous auriez du travail de rédaction plus sérieux à faire.

Numbers 

Numbers est un très bon petit tableur mais Excel est le meilleur tableur, toutes plateformes confondues.

Ceci se vérifie particulièrement lorsqu’on travailler sur des feuilles de calcul complexes avec des références croisées et des formules complexes : dans ce cas de figure, Numbers montre très vite ses limites . Excel a des outils puissants, tels le Solver ou la gestion des antécédents et des dépendents qui vous permettront de mieux gérer la complexité.

A réserver donc pour les petits tableaux, tels les budgets ou les calculs d’annuités.

Keynote

La légende veut que  Keynote > Powerpoint . Ce n’est pas nécessairement vrai .

Déjà Prezi > tout ce beau monde.

Ensuite Keynote a un seul défaut , mais ce dernier l’empêche de prétendre au titre de « roi des logiciels de présentation » : l’absence de Smart Art, ces formes crées par Microsoft qui permettent de représenter des processus, des cycles etc.  Les SmartArt permettent de résumer en une slide plusieurs sous slides et vous permettent de communiquer votre message avec un outil visuel puissant.

Qui plus est, en ce qui concerne les modèles de base, c’est , comment dire, un peu la famine en ce qui concerne Keynote , surtout lorsqu’on le compare à Powerpoint.

Personnellement, je crois que ce logiciel tire sa réputation de l’utilisation qu’en faisait Steve Jobs. Mais en même temps, Steve Jobs aurait pu faire une présentation exceptionnelle en utilisant NotePad, car c’était Monsieur Steve -« one more thing » Jobs .

Ceci étant dit, l’animation des graphiques sous Keynote est un effet qui est fort sympathique .

Donc Keynote oui, mais en conjonction avec Powerpoint, même si  ces deux logiciels font pâle figure face à Prez.

Pour résumer

Lisez la dernière phrase de chaque paragraphe :).

 

Jean Luc Houedanou

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou