A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

En dépit du fait qu’il n’y a , en tout et pour tout, que 100, voire 200 internautes actifs en Côte d’Ivoire ...  hey, oh , les « experts » ont parlé, leur parole a valeur d'argument d'autorité, donc il faut arrêter un peu de se plaindre, les jeunes gens ... le Wifi public et ouvert arrive en force sur les bords de la lagune Ebrié.

Des grandes surfaces aux Voitures de Tourisme avec Chauffeur (TaxiJet, AfriCab), en passant par - depuis ce matin - par la ligne WiBus de Sotra, sans oublier ces personnes n’ont pas sécurisé leur wifi - de toute évidence, ce ne sont pas des lecteurs de ce blog - Abidjan est entrain de devenir, comme Kigali ou Nairobi, une ville 2.0, où les wifi ouverts foisonnent et où les (200) internautes ivoiriens pourront profiter d’une connection gratuit.

Mais cette liberté a un prix : votre sécurité.


En effet, le mot de passe d’un Wifi a une double utilité

  1.  La plus évidente est bien évidemment son rôle de clé d'authentification pour accéder à la connection Internet , ce qui est fort utile pour éviter de devenir le FAI des brouteurs/cybercriminels/pirates de votre patelin . 
  2. Mais surtout, ce mot de passe sécurise les données échangées par le biais de votre réseau Wifi. Pour faire simple, grâce au mot de passe Wifi, ou plutôt la clé Wifi, les données précédemment évoquées sont chiffrées par le biais d’un algorithme et sont illisibles pour ceux qui interceptent vos paquets de données...
    Vieux père, tu nous fait une Eddy Malou là...reprends en français , s’il te plaît.En gros, jeune adolescente pubère en proie à tes folles hormones et/ou à ton manque d'attention, lorsque tu envoies tes snap/tweets/mp coquins à ta copain , si quelqu’un espionne ta connection, tout ce qu’il voit, c’est des chiffres et non des photos que tu regretteras dans plusieurs années.
    Ah...Je ne savais que c’était possible d’espionner une connexion sans fil ...Oui, en utilisant les bons outils, des individus malveillants ils peuvent se placer entre ton appareil et le dispositif de connexion et tout intercepter, voire se faire passer pour la destination de tes requêtes
    NB : je tiens à le préciser, il va sans dire que je ne connais aucun d'entre eux.
    Les individus.
    Ainsi que les outils.
    Mieux, je n’en ai même jamais entendu parler de ce qu'on appelle piratage informatique, surtout si vous êtes de la PLCC et que vous lisez ce blog .
Bon, assez parlé, voyons comment sécuriser vos données sur un réseau wifi ouvert.

  • Premièrement,  installez un antivirus. Il en existe de très bons. Gratuits. 
  • Ensuite, il faut impérativement désactiver le partage des fichiers . Sous Windows, il faut vous rendre dans le Centre réseau et partage, puis cliquez sur « changer les paramètres de partage privé » .) , allez dans la section « partage » et désactiver l'option « découverte et partage » .
    Sous mac, c’est plus simple  : Préférences système > partage > décochez Partage de fichiers.
  • Ensuite,  https est votre ami . L'extension https everywhere  - disponible ici - vous permettra d'être redirigé automatiquement sur une connexion encryptée à vos sites web favoris, rendant ainsi votre navigation plus opaque, donc moins facile à déchiffrer.
    Pensez également à installer un VPN ( une technologie qui fait transiter votre connexion par le biais d'un réseau privé et sécurisé) .  Voici mes favoris, par ordre de préférence :


  1. CyberGhost - un peu lent, mais disponible sur PC, Mac et Android;
  2. Hotspot Shield - avec beaucoup de publicité, mais rapide et disponible sur PC, MAC et Android
  3. Tunnello, le plus rapide de la liste, mais limité à votre navigateur


Enfin, faites preuve de bon sens : n'utilisez pas un réseau ouvert pour des opérations confidentielles, telles consulter le solde de votre compte en banque en ligne, ou encore faire des achats avec votre carte VISA.

Voilà, en espérant avoir été utile .


Jean Luc Houedanou


Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou