A Unix Mind In A Windows World .

Chroniques tech et pérégrinations digitales. Opinons incluses.

Post Page Advertisement [Top]

 

Alors...

Capture d écran 2018 07 18 à 16 58 38

Bon.

D’accord, j’admets que le fait que Microsoft soit à l’origine de cet éditeur de code a quelque peu freiné mon enthousiasme à son sujet, ainsi que ma volonté d’essayer ce dernier. Oui, je l’avoue, en toute objectivité, j’ai été atteint de ce mal propre à certaines personnes ayant passé trop de temps sur linux ou ubuntu : « l’anti-microsoftisme primaire ».

Mais je suis quand même à milles lieues de sa complication la plus extrême, soit une haine viscérale envers la firme de Redmond et ses oeuvres/productions. Et non, contrairement à ce que le titre de ce blog pourrait laisser penser, je ne suis pas, je n’ai jamais été et je ne serais jamais un fanboy unix.

Ou Linux.

Ou apple.

Qui plus est, Microsoft fait également des efforts dans le domaine de l’open source.

Donc je me soigne.

Et seul les idiots ne changent pas et toussa… donc, et je suppose qu’il s’agit là de la première étape vers la guérison, même si j’ai du mal à croire et à écrire ce que je vais écrire, mais Visual Studio Code est un bon, voire très bon éditeur de texte .

Pour la petite histoire, je l’ai découvert pendant que je travaillais sur une base de code mêlant python, html, css ainsi que jQuery. Il fallait trouver les bons noms de classe et d’identifiants dans ce méli-mélo et mon éditeur de texte favori - le tout puissant Sublime Text, ainsi que sa fonctionnalité « search in files » s’est avéré incapable d’avoir la moindre utilité.. En termes plus clairs , là où j’avais grandement besoin d’une liste de liens hypertextes vers des sections de fichiers, Sublime Text me renvoyait une liste de fichiers (234 fichiers) ainsi que la ligne contenant le terme cherché.

Capture d écran 2018 07 18 à 17 00 06

Je me suis alors souvenu de la fonctionnalité de recherche avancée de VS Code :j’ai donc sauté le pas et l’ai installé .

1. La recherche avancée 

Cliquez sur l’icône en forme de loupe dans la barre latérale de Visual Studio Code et entrez votre recherche dans le champ qui s’affiche en haut de la barre latérale. Ce dernier vous affichera toutes les occurrences du dit terme dans la liste des fichiers ouverts, ainsi qu’un lien vers le terme dans le dit fichier. 

Capture d écran 2018 07 18 à 17 00 39

Somme toute, un énorme gain de productivité.

 

2. Un support natif d’Emmet/Zen Coding

Si vous ne connaissez pas Emmet/Zen Coding,allez.vous.renseigner.

Sérieusement, la vie est trop courte pour écrire des doctype, des div et autres bloc html , propriétés CSS. Cette fonctionnalité , qui permet de générer du html et du css à partir d’expressions (par exemple ! renvoie un doctype complet) est inclue dans les dernières versions de Visual Studio Code.

3. Le catalogue d'extensions

A l’instar de Package Control, Visual Studio Code propose le Visual Studio Extensions Marketplace , un repository d’extensions pour Visual Studio Code. On y retrouve tout et n’importe quoi, ce qui est une bonne nouvelle mais surtout étend les possibilités de cet éditeur vers l’infini.

4. La gestion des « Merge Conflicts » et des diffs

Certes, Sublime Text supporte la gestion des « merge conflicts » par le biais d’extensions tierces, mais d’une façon bien moins user-friendly que VS Code, qui vous propose des actions pour choisir le changement à accepter.  

NewImage

Qui plus est, il propose une fonction de comparaison de fichiers, ainsi qu’un suivi des versions bien plus avancés que ce propose Sublime Text.

5. Il supporte les snippets et extraits de code utilisateur

Ce qui est une très bonne nouvelle en ce qui me concerne : j’ai exactement 74 extraits de code divers variés (php, loop wordpress, include drupal) que j’ai pu très facilement convertir en extraits de code compatibles avec VS Code grâce au script suivant 

Convert Sublime Text Snippets to VSCode

Ceci étant dit, la syntaxe pour invoquer les dits extraits de code est bien moins pensée que celle de Sublime Text.

 

Conclusion : à ajouter à la liste de vos éditeurs favoris

Et là, vous vous dites, mais alors, ça signifie que tu n’utilises plus Sublime Text ? 

Ca dépend. 

Sublime Text reste largement au dessus du lot (incluant Visual Studio Code) en ce qui concerne la rapidité d’exécution, son apparence visuelle (si c’est important…surtout lorsqu’on parle d’une fenêtre de code que vous allez passer plusieurs heures à regarder) . Qui plus est, en ce qui me concerne, son support d’Emmet LiveStyle n’a d’égal nulle part ailleurs. Mais sa fonctionnalité de recherche et gestion des « merge conflicts » est loin d’être satisfaisantes. Je l’utilise donc pour les longues sessions de code.

Cela ne m’empêche toutefois pas, d’utiliser d’autres éditeurs de texte : par exemple, j’utilise Brackets parce que Quick Edit et CSSFier sont deux des meilleurs choses qui soit arrivées dans ma vie de designer, mais force est de constater que ce dernier est lent. Dans mon flux de travail, il est surtout utile lorsque je dois convertir des psd ou des compositions en html. VS Code propose, quant à lui, des outils qui permettent de gagner du temps lors de la recherche et de la gestion des conflits provenant d’une synchronisation sur Git.

Il y a donc fort à parier que je l’utiliserais beaucoup dans les longues sessions de débogage de sites web.

Aucun commentaire:

Bottom Ad [Post Page]

| Designed by Colorlib | (Heavily) Modified by Jean Luc Houedanou