morts par selfie en 2018
Je suis tombé par hasard sur une étude intitulée Selfies: A Boon or A Bane ? qui m’a fait sourire.
Il se trouve qu’entre 2011 et 2017, 259 personnes ont découverts, à leur insu, qu’un selfie était l’une des voies les plus rapides pour aller rencontrer son créateur (et accessoirement, postuler pour un darwin awards).
En effet, comme montre le tableau ci dessous …
Les accidents post selfies sont divers et variés. Ils peuvent aller de la simple noyade à la mort par animal sauvage – comme ce monsieur qui a vu un ours sauvage et qui a essayé de prendre un selfie avec le bestiau. Bien évidemment, ça s’est mal, très mal terminé. – sans oublier l’accident mortel dans les transports en commun – parce que certaines personnes peuvent être d’humeur à prendre un selfie devant un train en mouvement.

et, un grand classique, la chute mortelle suite à un selfie pris à une certaine altitude. 
Dangerous selfie
Bon.
Personnellement, je n’ai rien contre les selfies.
Mieux, il m’arrive d’en prendre lorsque je passe un bon moment avec des personnes que j’apprécie.
Et si prendre 200 photos de vous par semaine permet de booster votre self-estime de vous même, grand bien vous fasse.
Toutefois, je suis préoccupé par le fait que tant de personnes meurent parce que leur vanité prend le pas sur leur bon sens . Il y un ou deux ans de cela, des « Zones sans Selfie » ont été mis en place à Bombay, en Inde : je pense que cette initiative devrait être généralisée à d’autres pays, en particulier ceux où ce genre de personnes n’hésite pas à mettre sa vie en jeu pour quelques likes et retweets .
TRwaSr51DwkbCtK NZuaoB54DOAzHkNGZBb8UYeikWU
Ceci étant dit, dites non à la duck face.
C’est le mal absolu.