Disney+ : D.O.A

Disney est entrain d’apprendre les rouages de la diffusion sur Internet, mais surtout ne devient pas Netflix qui veut … (n’est ce pas , DC ?) , d’autant plus que ce dernier est bien ancré dans les habitudes de consommation de l’internaute moyen et propose une multitude de contenus originaux de qualité.

A mon avis … en fin 2019, Disney ira rejoindre les carcasses de Hulu, Google, Amazon, HBO et DC Universe sur le champ de bataille du streaming légal.

Les jours à venir seront difficiles pour Apple et l’iPhone.

Avis personnel : la mort de Steve Jobs a sonné le glas de l’innovation chez Apple.

Tim Cook étant loin d’être un visionnaire, sa compagnie se contente, depuis une bonne décennie maintenant, de profiter des retombées de l’iPhone, une vache à lait dont les mamelles seront bientôt à sec.

En effet, à moins d’être un fan absolu d’Apple, il n’y a plus aucune raison d’acheter le prochain iPhone.   Premièrement, la compétition fait mieux et moins cher .  Ajoutez à cela le fait qu’on peut trouver d’anciens modèles de la marque à la pomme, qui ont des caractéristiques décentes des prix raisonnables.

A moins de proposer un produit révolutionnaire en 2019, Apple va connaître un petit passage à vide.

Les marketeurs vont tuer l’intelligence artificielle 


L’intelligence artificielle, c’est sexy, c’est vendeur. Par conséquent, en 2018, plusieurs compagnies – Huawei, Tecno, Microsoft … tous les « logo generator » en ligne – ont proposé des produits et des services basées sur « l’intelligence artificielle »  comme argument principal de vente,  sans justifier de la présence du moindre processus de Deep Learning.
Et c’est passé comme une lettre à la poste .
Il y a donc fort à parier que d’ici à fin 2019, le terme intelligence artificielle aura alors été tellement bâtardisé par les « experts du marketing » qu’il aura perdu son sens légitime et sera alors un gimmick, comme l’a été dans le temps la 3D.