Je n’ai jamais été un grand fan de streaming musical, étant donné que, d’une part, les options – légales – à ma portée en Afrique de l’Ouest Francophone sont limitées ( En fait il n’y en a qu’une seule valable : Deezer, qui est plus destinée aux amateurs de musique urbaine contemporaine, qu’aux fans des oldies comme moi).
Ensuite, j’aime avoir la propriété de ce que j’achète en ligne : c’est la raison pour laquelle j’avais, jusqu’à présent, recours à iTunes pour mes téléchargements légaux de musique – en me faisant passer pour un résident du Burkina Faso, la Côte d’Ivoire ne faisant pas alors partie des pays où on pouvait trouver un iTunes Store.

Et puis, j’ai découvert qu’Apple Music, le service de streaming de la marque à la pomme était (enfin) arrivé sur les bords de la lagune Ebrié, mais surtout qu’il était disponible sur Android.

Ci dessous mes impressions sur le service, après 2 semaines d’utilisation.

The Good

  • Le catalogue est bien fourni. Couplé à Shazam, il vous permettra de trouver quasiment tous vos morceaux de musique favoris;
  • Le service propose 6 mois d’essai gratuits, suivi par un abonnement single à 2.99$ par mois (soit moins de 2000 FCFA par mois);
  • Il accepte comme moyen de paiement nos cartes visa locales, telles celles d’Abidjan.net
  • L’app fonctionne aussi bien sous Android qu’iOS . Enfin, mieux sous iOS que sous Android;
  • Les algorithmes font d’excellentes recommandations;

The Bad

  • L’app Android est quelque peu buggée. Il est parfois impossible de partager une playlist, l’expérience utilisateur complique les choses entre les morceaux téléchargés, les morceaux en cours de streaming & ceux qu’on a supprimé.
  • Il n’y a pas d’équalizer .

The Ugly

  • Dû à certaines restrictions liées aux droits d’auteur, certains morceaux ne sont pas disponibles au streaming en Côte d’Ivoire. Par exemple, l’un des mes albums favoris, The Mack par Willie Hutch ne peut être streamé depuis la Côte d’Ivoire.

Pour essayer Apple Music, c’est par ici.

Jean Luc Houedanou