La World Conference on International Telecommunications s’achève aujourd’hui sur une bonne ou une mauvaise nouvelle, selon la façon dont on voit les choses : la nouvelle mouture de l’ITR, un texte régulant les télécommunications au niveau mondial, ne sera pas signée par des acteurs majeurs de l’organisation, tels les États Unis, le Canada ou encore le Royaume Uni.
On me dit dans l’oreillette que « président fondateur » ( de la république très très démocratique du gondwana) désapprouve et ceux qui ont lutté pour pousser cette nouvelle version travaillent déjà d’arrache pied à préparer une nouvelle version pour les wtic-14.
Tant mieux…
Pour rappel, cette révision du traité (disponible sur wcitleaks.org) permet une surveillance accrue des télécommunications par les gouvernements, en prétextant la protection des populations contre les terroristes et celle des ayants droits contre ceux qui violent les droits d’auteurs.
Soyons sérieux…
Peu importe la raison, je ne veux pas qu’une quelconque forme d’autorité gouvernementale que ce soit puisse consulter mon historique en ligne, mes conversations skype , mes tweets et mon activité sur Facebook. Qu’on ne s’y trompe pas, les gens qui soutiennent cette révision sont surtout motivés par la volonté d’étendre leur pouvoir de contrôle des opinions sur le web , plateforme d’expression libre par excellence ou, pire, par l’appât du gain et la défense des intérêts des lobbies qu’ils représentent.
Mais surtout, messieurs les gouvernants, les terroristes et ceux qui violent les droits d’auteurs ont des canaux de communications privés, que nous nommerons « darknet » , leurs codes et méthodes d’encryption . Je doute fort que Boko Haram échange avec Ansar Dine via DM ou via message facebook. Si vous voulez les combattre de façon efficiente, infiltrez les : c’est bien là l’une des prérogatives de vos agences de renseignements et de contre espionnage, non ?
Sous le couvert de bonnes intentions, cet ensemble de règles constitue, à mon avis, un terreau fertile pour hacker, sniffer, pirater à souhait tous ceux qui critiquent les autorités ou prévoient d’organiser les manifestations publiques.

Je terminerais par une citation de Vince Cerf , qui illustre bien mon sentiment sur la situation :

‘This breed of dinosaurs, with their pea-sized brains, hasn’t figured out that they are dead yet because the signal hasn’t travelled up their long necks.’

CQFD

Jean Luc Houédanou

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *