C’est le point commun entre Shaquille O’Neal, Jay Z , Tory Lanez et la ‘Disaster Girl’ .

Plus sérieusement, je me propose aujourd’hui de vous aider à découvrir les tenants et aboutissants de cette technologie, et pourquoi est elle devenue l’un des moyens privilégiés pour vendre de l’art en ligne.

NFT : Jeton Non Fongible

NFT veut dire « Non Fongible Token » ou « Jeton Non Fongible ».

Explication NFT

Fongible est un terme désignant un élément qu’on peut facilement remplacer par un autre élément du même type, telles les bouteilles de soda ou encore les billets de banque. Par opposition, un élément « non fongible  » ne peut pas être remplacé par un autre élément du même genre, tels un exemplaire unique d’une œuvre d’art .

Le Jeton désigne ici une unité de cryptomonnaie, ou une pièce d’information numérique enregistrée sur un réseau dénommé Blockchain . Pour simplifier, la Blockchain est un grand livre numérique où sont enregistrés des informations spécifiques sur chaque jeton . Il est accessible à tous ceux et celles qui ont des jetons stockées sur leurs ordinateurs/smartphones/tablettes .

Tous ces propriétaires de jeton ont exactement les mêmes informations sur chaque jeton et chaque transaction de la blockchain. Par conséquent, il est impossible de modifier la valeur ou les informations d’un jeton sur un, voire plusieurs appareils donnés . La Blockchain considère toute nouvelle valeur uniquement présente sur quelques machines comme une valeur aberrante . Elle la rejette en conséquence, assurant ainsi que le caractère infalsifiable des jetons qu’elle contient.

Un jeton non fongible ou NFT est donc un élément à la valeur unique , non interchangeable, infalsifiable et qui a une valeur indépendante des autres NFT.

A quoi ça sert ?

Accouplé à un élément donné (vidéo, image, album, voire tweet), le NFT remplit deux fonctions:

  • certifier que cet élément est unique ,
  • créer un historique des propriétaires de cet élément .

En d’autres termes, la Blockchain enregistre un certificat de vente numérique, incluant l’historique des acheteurs lors de la vente de l’élément et le NFT donne un caractère unique et infalsifiable à cette oeuvre.

Comment vendre des NFT ?

Supposons que je décidé de vendre le magnifique design ci dessous, réalisé il y a 12 années de cela.

Je devrais dans un premier temps l’associer à un NFT, en allant sur une des (nombreuses) plateformes en ligne dénommées « NFT MarketPlace » .

Une fois l’œuvre numérique liée à un NFT, et donc blockchainisée , je peux soit fixer un prix pour cette dernière, soit ouvrir des enchères.

Dans un cas comme dans l’autre, l’acheteur paiera en cryptomonnaie. Une fois l’œuvre vendue, l’acheteur obtient alors les droits sur le NFT ainsi que l’image (ou un lien vers l’œuvre numérique ) ainsi qu’un certificat de vente numérique qui atteste de son droit de propriété .

La transaction est, quant à elle, conservée dans la blockchain.

Comment éviter les ventes dupliquées ?

Car c’est bien beau ce que tu dis, mais rien ne m’empêche de faire 50 copies du design, les associer à des NFT uniques et de les vendre sur 50 plateformes différentes.

Rien ? pas vraiment …

Premièrement, nous sommes à l’ère des réseaux sociaux : vous allez vite être grillé, ridiculisé et exposé lorsque les acheteurs se rendront compte de la supercherie. Qui plus est, la plupart des NFT Marketplaces prennent les précautions pour éviter des ventes dupliquées, en s’assurant que l’œuvre numérique que vous vendez n’a pas été vendue auparavant.

Mon conseil personnel pour éviter d’acheter une copie à prix fort : éviter les NFT au prix trop bas et vendus par des artistes non certifiés par la plateforme NFT où ils vendent leurs œuvres.

J’espère avoir clarifié le concept des NFT.

N’hésitez pas à partager cet article si il a été utile 🙂

Jean Luc Houédanou

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *