J’ai fait un (autre) tour sur TikTok

J’ai fait un (autre) tour sur TikTok, A Unix Mind In A Windows World

Et je ne m’en remets toujours pas à l’heure où j’écris ces lignes.

J’espère vraiment que ce réseau social ne reflète pas la pensée des jeunes vivant en Afrique. Autrement, nous sommes confrontés à un problème… Je ne parle pas ici des danses virales qui font l’apologie de la consommation de stupéfiants. Je ne parle pas non plus de cette tendance inquiétante qu’ont les membres de ce réseau social à se dévêtir devant une caméra pour attirer l’attention d’un public captif.

Non. Ce qui me déconcerte le plus ici, et apparemment une tendance qui est en train de devenir une mentalité, c’est l’effort concerté, de façon involontaire, de tous les utilisateurs de TikTok et autres vidéastes en herbe pour appauvrir la langue, que ce soit le français ou l’anglais.

Faisons un test. Essayez de comprendre les légendes des vidéos ci-dessous. Vous avez trois secondes.

J’ai fait un (autre) tour sur TikTok, A Unix Mind In A Windows World

L’argot a toujours existé, et Dieu merci, c’est des choses qu’on oublie en vieillissant, car il faut un certain niveau de langue pour communiquer de manière efficace. Par conséquent, notre génération est donc en mesure de communiquer en utilisant plusieurs registres de langue, du plus simple au plus soutenu. De ce que j’observe, mais je peux me tromper, TikTok et les réseaux sociaux sont en train prolonger ces formes simplifiées du langage jusqu’à la trentaine, voire au-delà.

En quoi est-ce un problème ?

Réduire la richesse du langage appauvrit la pensée et la réflexion, ce qui entraîne systématiquement une incapacité à produire une pensée complexe, car le langage est un outil au service de l’expression de la pensée.

En résumé, plus vous utilisez un langage pauvre, plus vous risquez de perdre en intelligence.

Je ne dis pas qu’il faut interdire TikTok. De toute façon, ce réseau est là pour rester. Apprenons plutôt à nos gosses à (re)développer leurs compétences linguistiques et à utiliser un langage diversifié et précis. N’hésitons pas à les reprendre. : cela favorisera une communication efficace et une pensée plus sophistiquée au sein de notre société africaine (qui en a bien besoin).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *