Par « tethering » j’entends le partage de la connexion internet d’un forfait BIS avec un ordinateur . Il s’agit ici de transformer le blackberry en modem pour le mac.

Si, c’est possible.

Moi aussi, j’étais de ceux qui trouvaient l’idée saugrenue . Mais après avoir passé une soirée à essayer de bricoler (sans succès) un amplificateur pour une clé wimax de mtn (avec du fil de fer et une boîte de concentré de tomates), je me suis résolu à opter pour l’option tethering. N’est pas Mac Gyver qui veut.

Mais cessons là ces digressions, et voyons comment tout cela est possible.

Sur le BlackBerry

Installez l’app pdanet sur votre BlackBerry en allant à l adresse http://www.junefabrics.com/bb. Allez ensuite dans le menu options, puis dans le sous menu options avancées

Comment faire du tethering entre un mac et un blackberry, via pdanet, A Unix Mind In A Windows World

Allez ensuite dans le sous menu TCP/IP

Danss la fenêtre qui s affiche ensuite , saisissez votre paramètres réseaux (dans mon cas, ceux de mtn cote d ivoire) . Vous devrez les récupérer sur le site web de votre opérateur de votre opérateur de téléphonie mobile.

Lancez ensuite Pdanet, et cliquez sur le bouton « enable Bluetooth DUN »

 

Attendez ensuite que le message ci dessous s’affiche

 

Sur le mac

Allez dans le menu préférences systèmes > Réseau

Cliquez ensuite sur le symbole + dans la colonne de gauche. Lorsqu’une liste déroulante s’affiche, sélectionnez  Bluetooth DUN

Entrez les renseignements ci dessous, puis cliquez  sur advanced

Dans la fenêtre qui s’affiche alors, entrez les informations ci dessous. L’APN varie selon l’opérateur : dans mon cas, j’utilise celui de mtn.

Cliquez ensuite sur OK pour fermer la fenêtre d’options avancées, puis sur apply. Vous devrez alors voir un message indiquant que vous êtes connecté.

La vitesse de connexion est faible, mais satisfaisante, voir ci dessous .

Ca me donnerait presque envie de laisser tomber cette fichue clé wimax mtn (qui m’a causé bien plus d’ennuis qu’elle ne m’a rendu de services.).

 

Jean Luc Houédanou

 

 

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *